La Confédération paysanne estime qu’un changement d’orientation agricole reste nécessaire

Les responsables politiques ont répondu présents au Grand rendez-vous de la souveraineté alimentaire organisé le 18 mai. Pour autant, la Confédération paysanne n’est pas satisfaite. Le syndicat regrette le dévoiement du concept et appelle à un vrai changement dorientation agricole.

Le 18 mai 2021, le Grand rendez-vous de la souveraineté alimentaire avait lieu. Durant cet évènement, des nombreux ministres et représentants politiques se sont rassemblés. Le président de la République a, quant à lui, répondu aux questions envoyées par les agriculteurs via vidéo.

Cependant, d’après la Confédération Paysanne, dans un communiqué envoyé pendant l’événement, « les responsables agricoles, tous proches de la FNSEA, et les politiques invités à débattre ont une conception totalement dévoyée de ce quest la souveraineté alimentaire ».

VOIR AUSSI
La semaine de l’agriculture a commencé !

Un rendez-vous qui n’a rien changé

Le syndicat rappelle d’abord que la « souveraineté alimentaire désigne le droit des populations et de leurs États à définir leur politique agricole et alimentaire sans dumping vis-à-vis des pays tiers ». Il ajoute que « Il ne sagit pas dune énième politique de loffre sans prise en compte des demandes sociétales. Encore moins dune souveraineté agro-alimentaire comme la désigne le ministre de lagriculture, ni un moyen détourné d’exporter nos surplus, comme tente de le justifier lagro-industrie et ses partisans ».

Le syndicat aurait aimé pouvoir exprimer directement sa vision des choses auprès d’Emmanuel Macron qui ne s’est pas déplacé. Il s’agirait d’un signe que le président de la République préfère « apporter son crédit et son appui à un modèle et à des organisations ayant maintes fois prouvé leur incapacité à réorienter lagriculture pour servir autre chose que leurs intéts et celui de l’agrobusiness », regrette la Confédération paysanne.

« Réutiliser un vocabulaire, en détourner le sens afin de donner lillusion d’évolution, sans rompre avec les recettes passées et les politiques agricoles actuelles, pour ne finalement rien changer aux pratiques agricoles actuelles: voici le véritable programme de cette journée et de cette semaine », dénonce ainsi la Confédération paysanne.

VOIR AUSSI
« Reconstruisons notre souveraineté alimentaire » Patrice van Ackere, auteur de La passion gastronomique

Elvis Delouya pour les Clés de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Santé

Plus d'articles

“Nous devons définir ensemble Le Jour d’Après !  » Sandrine Le Feur, députée du Finistère

Sandrine Le Feur, députée du Finistère nous parle de l’essor du circuit court mais aussi de la plateforme “Le Jour d’après”, destinée à recueillir...

“Le développement du bio c’est une diminution radicale de la production !” Gil Rivière Wekstein.

Gil Rivière-Wekstein, rédacteur en chef de la revue Agriculture et environnement, s’insurge contre certaines décisions prises par la Commission européenne à propos du Pacte...

Quel avenir pour les vins de Champagne avec cette crise ? Thibaut Le Mailloux, Dircom du Comité Champagne, fait le point pour LCDA

Arrêt de l’export, chute de la consommation nationale, trésoreries en danger…  Mais les vins de Champagne ont du potentiel ! https://www.youtube.com/watch?v=51qW3gIXV4Q

Plus d'articles

C’est la Journée mondiale de l’environnement

Deux semaines après la journée mondiale de la biodiversité, c’est au tour de la journée Internationale de l’environnement. L’événement, également initié par l'Organisation des...

La Semaine de l’agriculture a commencé !

Si le salon de l’agriculture n’a pas pu se tenir cette année, le monde agricole n’est pas oublié. Actuellement a lieu la « Semaine de...

Le Modef propose ses idées pour une Pac plus proche des agriculteurs

Alors que les détails de la future Pac (politique agricole commune), qui entrera en vigueur en 2023, sont en cours de négociation à Bruxelles, le...